Projet :

Dans le contexte de transformation de l'ancienne ZUP en écoquartier, et de Mons-en-Baroeul en ville durable, une idée a émergé et s'est imposée comme une évidence : que les cours d'écoles de la ville deviennent des "jardins d'écoles", et rejoignent le réseau de parcs, mails et espaces verts de la ville.

La mission confiée est une maitrise d'oeuvre complète avec des axes d'aménagements visant à :

  1. Embellir les cours pour offrir aux enfants des espaces de qualité et une ambiance agréable,
  2. Remettre du "vert" dans ces cours si minérales,
  3. Développer les usages pédagogiques : observation de la nature, plantations, potagers,
  4. Aménager les entrées des écoles en particulier les parvis, pour les rendre plus accueillants et plus visibles,
  5. Diversifier les espaces de récréation (jeux, lieux calmes, cabanes…)
  6. Ouvrir les cours d'écoles sur le quartier impliquant familles, habitants et associations partenaires.

Le groupe scolaire Concorde (école maternelle Anne Frank + école élémentaire Hélène Boucher) et les abords de la maison de Quartier Caramel.

Schéma de principe du fonctionnement du groupe scolaire Concorde - existant

Un modèle de co-construction,

Ce projet a été avant tout imaginé avec la volonté que les futurs utilisateurs de l'école rencontrent les maîtres d'oeuvre du projet et travaillent directement avec eux.

En fait, les "spécialistes de la cour de récréation" restent ces enfants qui y jouent tous les jours !

Afin de faire émerger les éléments de diagnostic, tout en lançant une démarche partenariat, l'équipe a organisé 3 ateliers thématiques pour co-construire un projet d'aménagement :

  1. L'école aujourd'hui (visite de l'école par les enfants),
  2. L'école rêvée,
  3. L'école réaménagée.

Les différents intervenants et acteurs du projet ont été progressivement intégrés à la démarche : les enfants de toutes les classes de la maternelle au CM2, les enseignants, les associations (notamment Caramel), les parents d'élèves...), les habitants du quartier...

L'objectif des ateliers était de :

  1. Faire émerger un diagnostic commun à tous,
  2. Provoquer des envies,
  3. Définir un schéma directeur d'aménagement,
  4. Echanger sur les propositions des paysagistes.

Des propositions qui ont débouché sur une mission de maîtrise d'oeuvre,

Schéma directeur d'aménagement validé à l'issu de la concertation

L'étude et l'histoire de cet échange exposées au LIEN à Mons-en-Baroeul en juillet 2018,


Détails :

Maitrise d'ouvrage :

Ville de Mons-en-Baroeul

Date :

2018

Equipe :

Cabinet Tesson, Rhizome & Horizon

Catégorie :

Parcs, Jardins et Espaces naturels

Mots-clefs :

#Développementdurable
#Rénovationurbaine
#Plandeplantations
#Courd'école
#Airedejeux
#Jardin